Imperialiter. Government and Glory of the Empire in the Western Kingdoms 12th-17th centuries.

3rd Meeting of the programme: Strategies and rhythms of imperiality

Imperialiter

L’histoire des Empires connaît un engouement récent qui a fait émerger un champ spécifique, « l’impériologie ». En revanche, la question de l’« impérialité », c’est-à-dire de l’Empire comme horizon des possibles, n’a pas bénéficié d’une approche complète. Or, comme l’ont montré de récentes études, le succès de l’idéologie impériale se mesure aussi à sa marque dans des monarchies non impériales (France, Sicile, Angleterre, Castille, États pontificaux…). Le programme Imperialiter vise donc à mener de manière exhaustive l’étude des « pseudo-empires » chrétiens au Moyen Âge et à l’époque moderne.

Le programme se décline en plusieurs interrogations majeures : l’impérialité est-elle un slogan mobilisateur ou un opérateur juridique qui ferait naître des notions effectives (souveraineté, lèse-majesté) ? Renvoie-t-elle à un système administratif et politique propre, ou est-elle un réservoir de références, d’images, de rituels liés au souverain, dont toute construction politique peut s’emparer pour masquer un ordre nouveau sous les oripeaux d’un ordre ancien ? On cherchera ainsi à mettre au jour la créativité politique des époques médiévale et moderne par le biais des processus d’adaptation du modèle impérial, lesquels lui permirent de se rendre compatible avec la féodalité comme avec la monarchie absolue.

Imperialiter est un programme du réseau des Écoles Françaises à l’Étranger.

Coordinateurs – responsables:

Annick Peters-Custot (Université de Nantes)

Fulvio Delle Donne (Università della Basilicata)

Yann Lignereux (Université de Nantes)

Francesco Panarelli (Université de la Basilicate)

Bernardo J. García García (Universidad Complutense de Madrid. Casa de Velázquez)

Pour les journées d’études d’Oxford : Benoît Grévin (CNRS, LAMOP, UMR 8589) et Vivien Prigent (Maison française d’Oxford).

Stratégies et rythmes de l’impérialité

Oxford, Maison française d’Oxford, 26-27 juin 2018

Après deux premières rencontres accueillies à l’École française de Rome en octobre 2018 (le Colloque « Le roi et l’Église », et un séminaire consacré aux questions juridiques), les coordinateurs et le comité scientifique du programme Imperialiter ont choisi de considérer l’horizon impérial dans la multiplicité de ses incarnations, en proposant des journées d’études consacrées à la présentation des cas les plus emblématiques du transfert de l’impérialité, dans une optique comparatiste, faisant dialoguer les espaces et les périodes, en partant des exemples les plus frappants : les royaumes de la Péninsule ibérique, les royaumes de Sicile, France, Angleterre, Hongrie, et les constructions politiques de l’Italie centro-septentrionale.

 

PROGRAMME

26 juin 2018

9h30 Introduction : Benoît Grévin (CNRS, LAMOP, UMR 8589)

Péninsule ibérique :

10h. Hélène Sirantoine (University of Sydney) : « Imperium and imperatores in the medieval Iberian Peninsula (9th to mid-12th centuries) ».

10h30-11h Discussions-Pause

11h. Piero Corrao (Università degli Studi di Palermo) : « Un impero mediterraneo ? Forme di integrazione dei domini della “Corona d’Aragona” fra XIII e XV secolo ».

11h30 Manuel Herrero Sánchez (Universidad Pablo de Olavide, Sevilla) : « Processus d’agrégation et théories impériales dans la monarchie hispanique ».

11h30-12h : Discussions

12h-14h : Déjeuner

Royaume de Sicile :

14h. Annick Peters-Custot (Université de Nantes, CRHIA) : « Le royaume Hauteville de Sicile, cas d’école d’un “royaume impérial” au Moyen Âge ? ».

14h30. Jean-Paul Boyer (Université d’Aix-Marseille, TELEMME, UMR 7303) : « Empereur ou roi ? La souveraineté selon les civilistes de la Naples « angevine » (circa 1280-1334) ».

15h-15h30 : Discussions

15h30-16h : Pause

Italie centro-septentrionale :

16h Daniele Dibello (Université de Gand) : « The characters of a pragmatic empire. Venice in the late Middle Ages ».

16h30 Attila Bárány (University of Debrecen) : « The medieval Kingdom of Hungary : a power factor in Central Europe ».

17h-17h30 : Discussions

 

27 juin 2018

France :

9h. Benoît Grévin (CNRS, LAMOP, UMR 8589,) : « Les Capétiens et l’idée impériale au XIIIe siècle ».

9h30 Olivier Mattéoni (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, LAMOP, UMR 8589) : « Rex in suo regno est imperator : la formule et ses usages au royaume de France à la fin du Moyen Âge ».

10h Yann Lignereux (Université de Nantes, CRHIA) : « Un empire introuvable ? La monarchie impériale française (fin XVe-début XVIIIe siècle) ».

10h30. Discussions

11h. Pause

Angleterre :

11h30. John Watts (Oxford, Corpus Christi College) : « Imperial England, c. 1150-1550 ».Hongrie :

12h. Attila Bárány (University of Debrecen) : « The medieval Kingdom of Hungary : a power factor in Central Europe ».

12h30-13h. Discussions

13h-15h. Déjeuner

Mer Méditerranée, Océan atlantique et construction de l’impérialité :

15h. David Abulafia (University of Cambridge) : « Empires and Empire-building from the Mediterranean to the Oceans ».

15h30. Discussions finales. Table ronde.